Beau comme une java, Alex W. Inker

La virtuosité graphique d'Alex W.Inker rappelle les grands maîtres américains du roman graphique. Découvrez son univers grâce à l'exposition qui lui est consacrée à l'occasion du festival BD.

Dernière mise à jour : 05/11/2018

L’exposition

Lieu : Fédération des associations columérines

Dates : 16 au 18 novembre 2018

Commissariat : Alex W. Inker et Ad Marginem

« Arrêtez tout, achetez ce livre ! Vite ! » C’est ainsi que Joann Sfar a salué sur Instagram la sortie d’Apache, première BD de l’auteur lillois, Alex W. Inker. « Beau comme une java ! », ajoutait-il, tandis que la presse lui faisait elle aussi un accueil enthousiaste. Apache est une BD sombre et sourcée qui s'ancre dans le Paris des années 30 et met en scène des personnages désaxés au funeste destin. A la suite de quoi, Alex W. Inker s’est attaqué à Panama Al Brown. Une mise en lumière, tout en noir et blanc, d’un boxeur panaméen au destin incroyable, dont l'histoire n'a pourtant pas retenu le nom.

Son univers est bourré de références qu’il évoque, intarissable, avec une passion communicative. Ajoutez à cela sa virtuosité graphique qui rappelle les grands maîtres américains du roman graphique, et vous avez là les ingrédients de l’univers d’Alex W. Inker, que vous découvrirez dans l’exposition.

Présentation d'Alex W. Inker

Alex W. Inker Diplômé en 2006 de l’Institut Saint-Luc de Bruxelles en Bande dessinée, titulaire d’un Master 2 de cinéma, Alex W. Inker a une double casquette : il dessine et encre au pinceau, tout en enseignant les liens entre cinéma et BD à l’université de Lille 3. Ses deux précédents albums, Panama A Brown et Apache, publiés chez Sarbacane, sont deux petits bijoux, situés dans les années 20 et 30.

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?